L'ami, c'est un chemin sûr,
Une route qui nous rassure.
Une nuit de pleine lune
Dont on respire l'air pur.

L'ami, c'est le second frère
Toujours celui que l'on préfère,
Ensemble, les mêmes bêtises
C'est bien pour ça que l'on pactise.

L'ami nous aime toute sa vie
Une amitié ne connaît pas l'ennui.
Il est celui qui renforce le fil
Le fil si fragile de la vie.

L'ami, c'est comme un champ de blé
Dont les épis poussent toute l'année,
A côté de l'ami, les fleurs
N'ont qu'une bien pale senteur.

Quand avec un ami on se fâche
Ce n'est pas que l'on s'en détache,
Non, l'attachement est exigeant
Et l'intransigeance né de l'attachement.

L'amitié est parfois fragile
Frêle sculpture d'argile
C'est son talon d'achile
Alors avec l'ami, soyons agile...

L'ami, je l'aime...
Si je pleure, de la joie, il sème.
Et s'il pleure, je veux que ça soit de joie
Que l'on en oublie ce monde, quoi.


A Ben Amar.


(juillet 2007)


Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.